Nothobranchius furzeri
Femelle
Femelle
Zimbabwe
Zimbabwe
Aire de répartition de Nothobranchius furzeri
Aire de répartition de Nothobranchius furzeri
Nothobranchius furzeri
Nothobranchius furzeri
Nothobranchius furzeri
Nothobranchius furzeri
Nothobranchius furzeri
Nothobranchius furzeri MZCS 2010-24
Nothobranchius furzeri
Ghona RE Zhou
Nothobranchius furzeri
Ghona RE Zhou

- Annuel

- Taille: 6 cm

- Difficulté: ***

- Eau douce à  mi-dure avec un pH tournant autour de la neutralité.

- Température: 23 / 30°C

- Reproduction: L’ essentiel des renseignements ci-dessous est extrait du " KILLI REVU " de juillet aout 2010.

Pour la reproduction la meilleure solution est d’ utiliser le petit récipient décrit dans la page " Reproduction des killies annuels ". Celui-ci contient quelques centimètres de tourbe pulpeuse préalablement bouillie. Rapidement le couple prendra possession de ce milieu . Pour récolter les oeufs il suffit de verser le contenu de la boîte dans une épuisette à mailles fines et  de bien l’ essorer. Ensuite on étend la tourbe sur du papier absorbant afin que l’ excès d’ humidité s’ évapore. On dit jusqu’ à ce que la tourbe ait l’ aspect du tabac à rouler. Une fois ce degré d’ humidité atteint il faut stocker l’ ensemble dans un sachet hermétique contenant un peu d’ air, d’ y noter tous les renseignements nécessaires: Variété du poisson, date de la récolte, nombre approximatif d’ oeufs et date probable de mise en eau.

Il est également possible d’ utiliser du sable bien tamisé afin de n’ utiliser que du sable le plus fin possible. La femelle enterrera les oeufs d’ un coup de sa nageoire caudale. Par la suite il suffit de tamiser le sable qui traversera le tamis mais les oeufs plus gros resteront au-dessus d’ où il est facile de les récupérer pour les placer sur un lit de tourbe comme désigné plus haut.

Incubation de cinq à sept mois ( en fonction de la températures ). Cependant c’ est l’ observation des oeufs qui autorise la mise en eau . Les yeux de l’ alevin doivent être bien visibles.

Croissance rapide.

- Nourritures de préférence vivantes mais le congelé est également accepté

- Remarques:  Nothobranchius furzeri est une des espèces les plus difficiles à maintenir parmi les Nothobranchius. Il doit son nom à son découvreur le Docteur R.E. FURZER.

Pour éviter l’ Oodinium il est bon d’ utiliser un traitement préventif: Une bonne cuillère à café de sel pour cinq litres d’ eau. Cependant en utilisant une eau pas trop douce avec un Ph pas trop acide on peut éviter ce parasite.

Poisson très belliqueux à très courte espérance de vie qu’ il est préférable de conserver en bac spécifique.

Poisson non conseillé aux killiphiles débutants.