Laimosemion(Rivulus) geayi
Suriname
Suriname
Guyane Fr
Guyane Fr
Sud du
Brésil
Sud du
Brésil
Mâle
Mâle
Mâle
Mâle
Femelle
Femelle
Femelle
Femelle
Laimosemion geayi
Laimosemion geayi
Laimosemion geayi
Laimosemion geayi
Crique Boulanger GMRWZ 09-20
Laimosemion geayi
Crique Boulanger GMRWZ 09-20

- Non annuel

- Taille: 4 à 5 cm

- Difficulté: ***

- Température:19 / 28 °C

- Eau: Ses caractéristiques n’ ont pas une grande importance. pH  autour de la neutralité.

- Reproduction: Utilisez une eau plutôt douce et de pH acide.

Pour obtenir des jeunes, trois solutions:

  La méthode naturelle:Les gros oeufs ( environ 1,5 mm ) sont déposés dans le mop mais le rendement sera faible car, si les parents ne touchent ni aux oeufs ni aux alevins, le cannibalisme en limitera le nombre :les plus âgés dévorant les plus jeunes.

Personnellement j’ obtiens suffisamment de jeunes mais je leur fournis des nauplies d’ artémias, ce qui limite le cannibalisme.

  La méthode semi-naturelle: Pour cela il faut récupérer délicatement les oeufs un à un ou prendre le mop portant les oeufs et le transférer dans un petit récipient contenant la même eau que le bac de ponte. Les naissances seront échelonnées sur une quinzaine de jours mais le risque de cannibalisme, même s’ il  est moindre, existera comme pour la méthode naturelle.

  La méthode artificielle: Il faut récupérer les oeufs sur le mop et les conserver dans de la tourbe humide jusqu’ à ce que les yeux des alevins soient bien visibles. A ce moment là  il faut mettre en eau. Les éclosions seront simultanées   Dès la naissance les alevins sont capables d’ accepter les microvers et les nauplies d’ artémias. Croissance assez lente.

 La température semble jouer un rôle dans le sex-ratio. Préférez 24 °C.

- Nourritures vivantes et congelées diverses. Les nourritures sèches sont rarement acceptées.

- Remarques: Poisson comparable à Rivulus agilae mais que je considère comme plus délicat et moins prolifique.

  La femelle Rivulus geayi ne possède pas l’ ocelle caractéristique des femelles Rivulus.

 Très bon sauteur , ces poissons sont capables, à l’ état sauvage  d’ effectuer de relatives grandes distances par bonds successifs afin de rejoindre un point d’ eau. , ils  sont également capables de se coller au  couvercle de leur bac.

Leur comportement intra-spécifique et inter-spécifique peut permettre de le garder en bac communautaire.