A.cameronense ABDEK 12-472
A.cameronense ABDEK 12-472
Aire de répartition de Aphyosemion cameronense
Aire de répartition de Aphyosemion cameronense
Cameroun
Cameroun
Guinée
équatoriale
Gabon
Gabon
Congo
Aphyosemion   cameronense  ABDK 10-399    ( Femelle )
Aphyosemion   cameronense  ABDK 10-399    ( Femelle )
Aphyosemion cameronense
Aphyosemion cameronense
Aphyos.cameronense BDBG 04-4 yen
Aphyos.cameronense BDBG 04-4 yen
Aphyosemion cameronense
Aphyos.cameronense ABDK 10-395
Aphyos.cameronense ABDK 10-395
Aphyosemion cameronense
Aphyos. cameronense ABC 06-125
Aphyos. cameronense ABC 06-125
Aphyosemion cameronense
 Aphyos.cameronense  ABDK 10-399
Aphyos.cameronense  ABDK 10-399
Aphyosemion cameronense
Aphyosemion cameronense
Aphyosemion cameronense
Aphyosemion cameronense

Combat entre deux mâles, aucune blessure .

Par la suite les deux mâles ont bien vécu ensemble.

- Température: 18 / 22° C. Ces températures basses, pour un poisson exotique, s’ expliquent par le fait qu’ on le trouve dans de petits ruisseaux ombragés de la forêt équatoriale.

- Nourritures vivantes et congelées. Après adaptation les nourritures sèches peuvent être exceptionnellement acceptées.

- Reproduction: Le bac de maintien, qui sert également de bac de reproduction, a une capacité brute de 20 litres. Plusieurs mops ( de fond ainsi que de surface ) servent de refuges aux femelles ainsi que de milieu de ponte. Une légère filtration évite les matières en suspension. Le fond de sable est en partie recouvert de feuilles de chêne et une feuille de catappa donne à l’ eau une couleur ambrée.

L’eau est assez douce  avec un pH légèrement acide et est  chauffée à 22 °C.

Aphyosemion cameronense est un bon pondeur. Les gros oeufs, très adhésifs, sont principalement déposés sur le mop de fond. Malheureusement beaucoup  blanchissent . Pour avoir un résultat acceptable je dois en prélever régulièrement afin de les faire incuber dans un petit récipient contenant la même eau que le bac de ponte.

L’ incubation peut varier de 2 à 3 semaines, parfois davantage,  et dès la naissance les alevins sont capables d’ absorber les nauplies d’ artémias.

Il est également possible de conserver les oeufs sur tourbe humide pendant 3 semaines avant de mettre en eau. De cette façon nous obtenons des naissances simultanées , ce qui facilite le nourrissage.

La reproduction naturelle me donne un résultat très moyen. Tous les 15 jours je récupère les jeunes, s’ il y en a, afin de les élever séparément des adultes. Malheureusement le sexe-ratio n’ est pas toujours bien équilibré et souvent en faveur des mâles.

- Remarques:Aphyoseuion cameronense est très sensible à la pollution de l’ eau, il est donc nécessaire d’ effectuer régulièrement des changements.

Il existe de très nombreuses populations d’ Aphyosemion cameronense qu’ il ne faut absolument pas mélanger afin de conserver des souches pures. En cédant un couple il est donc impératif de bien  en préciser la population.

Sans être un poisson à la maintenance et à la reproduction difficiles il est bon pour le killiphile d’ avoir déjà eu une expérience avec des killies renommés plus faciles.

Photos de quatre populations prises à différents congrès du KCF

- Non annuel

- Taille: 5 cm

- Difficulté: ***

- Eau douce légèrement acide.( J’ utilise : 50 % eau du robinet  // 50 % eau de pluie )